Visite guidée

Hotel duPeyrou

 

 

 

 

 

Sur les traces des affaires noires

Neuchâtel et son rôle dans la traite des esclaves du 17ème au 19ème siècle: dans la pittoresque vieille ville de Neuchâtel se trouvent de nombreuses traces du commerce triangulaire lucratif de marchandises et d’esclaves. La visite guidée “Sur les traces des affaires noires” dur 90 minutes, pendant le tour les points clés du commerce obscure avec la marchandise et des africains sont éclairés. Visites guidées: Fr. 25.- par personne (à partir de 10 personnes)
izabel.barros@cooperaxion.org, Facebook, +41 31 535 12 62

 

Acutel

L’histoire n’est jamais du passé: Le journal WOZ faisait un article sur manières alternatives de transmettre l’histoire (en allemand).

WOZ-Artikel “Alternative Stadt- rundgänge”

 

La Suisse et le commerce triangulaire

Quel rôle ont joué les acteurs suisses dans le commerce triangulaire du 17e au 19e siècle ? Bien que la Suisse n’ait possédé ni colonie ni flotte navale, certains privés ont, comme d’autres européens, tiré profit du commerce de marchandises et d’esclaves. Des bateaux commerciaux, emplis de textiles et d’armes, quittaient l’Europe en direction de l’Afrique, transportaient ensuite des esclaves vers l’Amérique et revenaient en Europe avec des matières premières très rentables. Lors de différentes manifestations publiques, cooperaxion informe et lève le voile sur l’histoire de la traite des Noirs et l’implication des citoyens suisses.

Bern 2010Neuenburg 2011Textilien gegen SklavenKampagne Basel

 

 

 

 

 

La base de données « Traite des esclaves » documente d’une manière unique les affaires des différents protagonistes suisses du commerce transatlantique des esclaves du 17e au 19e siècle (qui peuvent être triées en Allemand, par canton d’origine, par rayon d’action ou par une recherche de mots-clés). Sous l’onglet « Documentation » vous trouverez des informations pour approfondir la thématique du rôle de la Suisse pendant la traite transatlantique des esclaves.

Soutien des partenaires du Sud

La Fondation cooperaxion assure le développement durable de ses projets à travers des collectes de fond et du travail de sensibilisation – mais son engagement va bien au-delà. cooperaxion relie, encourage et renforce les organisations partenaires sur les anciennes routes de la traite des esclaves, concrètement, lors de la mise en œuvre de leurs propres projets de développement en Afrique de l’Ouest (Liberia) et au Brésil. Les collaborateurs locaux sont soutenus dans les domaines du développement de projet, de la gestion organisationnelle et des finances. cooperaxion accompagne les organisations dans le développement des projets et des compétences des collaborateurs à travers des visites sur place et un suivi depuis la Suisse.

Dreieckshandel