Actuel

Justice pour Vergel!

Le 24 décembre, un bon ami, défenseur des droits humains et paysan, Antonio Izídio Pereira da Silva a été retrouvé mort. Sa famille l’a trouvé près de chez lui à Vergel, à 51 km de Codó au Maranhão où Cooperaxion développe trois de ses projets. Leis est la septième victime d’une série d’assassinats qui trouve ses racines dans un conflit de terre qui perdure depuis les années 80.

Leis

Son corps, trouvé dans un état de décomposition avancée, a été enterré par sa famille. Malgré les signes de violence retrouvés sur place, la police de Codó n’a ni procédé à une enquêté, ni registré son décès. De plus, pour l’heure, l’exhumation de son corps n’est pas prévue!

Nous ne pouvons pas admettre que, une nouvelle fois, un paysan soit assassiné gratuitement. Pour cette raison, nous vous prions de signer et de partager cette pétition avec le plus grand nombre de personnes. Texte de la pétition en française

Signer la pétition

Un grand merci!

 

Stop Pauvreté 2015

Notre projet libérien de recyclage a gagné le prix « projet de l’année » de Stop Pauvreté !

StopArmut Preis Urkunde

Les gagnants de Prix Stop Pauvreté 2015 à la radio.

 

 

 

 

 

Coopération active !

Cooperaxion s’engage pour le développement durable et l’échange interculturel sur les anciennes routes transatlantiques du commerce d’esclaves.

 

Cooperaxion en bref

Nous sommes persuadées que pour une réelle cooperaxion au développement il faut avoir une connaissance profonde de l’Histoire et des facteurs historiques qui ont forgé les inégalités observées de nos jours. Pour cette raison Cooperaxion s’intéresse à l’Histoire suisse, son implication dans le marché triangulaire et au même temps s’engage pour le développe économique, social et environnemental dans des pays touchés par ce commerce tels que le Brésil et le Libéria. Cooperaxion procure faciliter la communication entre ses deux pays et encourage l’échange culturel entre la Suisse et ses partenaires au Sud – Ouvrant des perspectives humaines sur des anciennes routes !

map.slave.tradeamistad3Dreieck_CH_Liberia_BrasilienLeitbild_dunkel

nnnnnnnn 

nnn

Visite guidée: Sur les traces des “affaires noires”

DSC07750

Le commerce triangulaire et la traite des noirs du 17e et 19e siècle. Dans la pittoresque vieille ville de Neuchâtel se trouvent de nombreuses traces d’un lucratif commerce triangulaire de marchandises et d’esclaves. De somptueux palaces, de nobles demeures, tout comme des institutions publiques telle que la bibliothèque, témoignent du succès des familles de commerçants neuchâtelois dans les affaires internationales. Les participants explorent les caractéristiques des „affaires noires“ d’antan et découvrent en même temps la magnifique vieille ville de Neuchâtel.

Prix par personne:  CHF 20.–
Inscription par Facebook, izabel.barros@cooperaxion.org, +41 (0)31 535 12 62

Charles de Meuron mit seinen Sklaven Vendredi und Pedro

Cooperaxion: Des perspectives nouvelles sur des routes anciennes

Cooperaxion met en lumière l’histoire de la Suisse et son rôle dans le commerce triangulaire. La Fondation s’engage pour ouvrir des perspectives humaines sur les anciennes routes transatlantiques du commerce d’esclaves.
La Confédération helvétique n’était pas une puissance coloniale, mais elle faisait partie du réseau européen de relations financières et commerciales du 16e au 19e siècle. Des Suisses ont aussi été impliqués dans le commerce transatlantique des esclaves et en ont largement profité. La base de données de la traite des esclaves donne des informations (en Allemand) sur les protagonistes et leurs activités.

Erfolgsgeschichte von der AZUBI zur CoiffeuseLiberia: Kick for Your Future !

Dans les bidonvilles de la capitale Monrovia, les jeunes se créent des perspectives économiques et sociales grâce à des formations professionnelles, du football, du cirque acrobatique et un programme de gestion des déchets. Dans le cadre du projet, des ateliers de renforcement de la paix, de prévention des grossesses précoces et du sida sont également organisés pour soutenir les jeunes. Vous trouvez ici plus d’informations sur notre projet au Liberia.

Brésil: Babaçu, une noix pleine de potentiel

Au Nord-Est du Brésil, les Quilombolas, descendants des esclaves africains, renforcent leur position grâce à un projet mené avec les femmes de cette communauté. Le projet « Babaçu PLUS» soutient l’auto-suffisance et protège les ressources naturelles.